OFF THE WALL 2014

A l’occasion du 25e anniversaire de la chute du Mur de Berlin et dans le cadre du programme « OFF THE WALL« , le Festival « A l’Est du nouveau » propose un cycle de projections et de débats.
Deux projections ont lieu à Rouen et à Mont-Saint-Aignan et les deux films ont été repris ensuite à Paris.

Walking too fast (Pouta) de Radim Špaček

Thriller
République Tchèque
2009
146′

Tchécoslovaquie, 1982. Le régime totalitaire sévit, interminable et impérissable. Antonín, membre de la police secrète, nerveux, tyrannique et peut-être même psychopathe sur les bords, est animé d’une colère et d’une détresse enfouies. Lassé, il lance alors ses démons à la poursuite d’une cible pourtant précise mais qui se trouve être inaccessible : une belle ouvrière nommée Klára.

Sacré meilleur film de l’année en 2010 en République tchèque

Le 18 novembre à 20h : Cinéma Ariel à Mont Saint Aignan, Pouta / Walking too fast de Radim Špaček, suivi d’un débat avec Petr Placák (protagoniste majeur de l’underground littéraire et artistique tchèque des années 80).

Le 19 novembre à 19h30 : Cinéma L’Entrepôt à Paris, Pouta / Walking too fast de Radim Špaček, suivi d’un débat avec Petr Placák.

Le 20 novembre à 18h : INALCO à Paris (Institut national des langues et civilisations orientales), rencontre avec Petr Placák suivie d’une projection de Pouta / Walking too fast de Radim Špaček.

Le 21 novembre à 16h30 : Université Paris- Sorbonne, Centre Universitaire Malesherbes Pouta / Walking too fast de Radim Špaček, suivi d’un débat avec Petr Placák.

Le 22 novembre : Ecole Tchèque sans frontières, débat avec Petr Placák.

Petr Placak

All that I love (Wszystko co kocham) de Jacek Borcuch
Drame
Pologne
2009
95′

Flyer All that I Love

La Pologne. Printemps 1981. L’époque est à la contestation. Quatre amis qui n’aiment rien tant que gratter leurs guitares et martyriser les fûts de batterie créent un groupe. Leur passion ? Le rock. Le punk rock, plutôt : Anarchy ! No future ! Et tous ces slogans revigorants… Dans les rues, le syndicat Solidarité de Lech Waleza déclenche des grèves massives. L’époque est à la répression. Et le punk rock n’est pas très bien vu des autorités.

Le 17 novembre à 19h30 : Maison Saint-Sever à Rouen, All that I love de Jacek Borcuch, suivi d’un débat avec Jean-Yves Potel (écrivain et universitaire français, spécialiste de l’Europe Centrale).

Jean-Yves Potel

Le 18 novembre à 9h30 : Cinéma Omnia à Rouen, All that I love de Jacek Borcuch, suivi d’un débat.